Sergio BARON raconte:

« On a des raisons de croire que depuis le début du XIXème siècle, une famille sous le nom de BARON travaillait avec ses enfants dans le domaine du battage du fer et dans la construction de balances.
On sait avec certitude, que vers la moitié du XIXème siècle, sous les regards des statues de la Basilique Palladienne donnant sur la Piazza delle Erbe, il y avait l’atelier de l’aciériste Vittorio qui exerça jusqu’à un âge avancé, notamment dans la construction de “pèses chars” pour des communes de Vicence.
De même, le frère Riccardo, trisaïeul de l’actuelle génération qui en transmet le nom, travaillait à Vicence également. On se souvient de leur dernière boutique de la rue “Luna” en face de la Casa Pigafetta.
Depuis le début du siècle dernier, nous recherchons et nous suivons l’histoire de la vie et des œuvres de Giuseppe (année 1879).
Au cours des années qui ont précédé la Grande Guerre, il était déjà engagé avec son entreprise de balances et de poids ; il se chargeait personnellement de la vente de ces dernières. ». Giuseppe parcourait le territoire vénitien pour diffuser ses produits, tout d’abord en selle sur sa bicyclette puis aux commandes d’une moto Triumph.
« À la recherche de nouveaux produits et de nouveaux marchés, Giuseppe se rendit en Allemagne en participant à des salons et en recherchant de nouveaux échantillons”.
Giuseppe conçut et diffusa d’intéressants systèmes de mesure pendant son activité: “l’eroga latte”, appareil de mesure de la quantité de lait pour la vente aux particuliers; le “picnometro”, système servant à déterminer le poids précis des céréales, pensé et réalisé pendant la “bataille du blé” menée par le régime fasciste en 1925. En outre, au cours des premières décennies du XXème siècle, l’entreprise Baron avait remporté l’entretien des systèmes de pesage de la filature MARZOTTO et du groupe ZUCCHERIFICI Nazionali Eridania.
L’avènement de la Seconde Guerre Mondiale entraîna une période de grandes difficultés, aussi bien pour le pays que pour l’entreprise. Les jeunes furent appelés aux armes, le marché fut saturé, les bombardements détruisirent les marchandises et les infrastructures. L’inflation endigua le commerce et la reprise de l’entreprise BARON fut longue et difficile.
À son tour, Giuseppe passa l’entreprise à son fils Sergio, né 1921, qui est encore aujourd’hui assit derrière son bureau dans l’entreprise Baron, et qui dactylographie l’histoire de cette famille à l’aide de sa fidèle machine à écrire.
« Mon rôle au sein de l’entreprise paternelle fut de garantir un suivi des ventes et des entretiens ».

“Mes activités dans la société de mon père était de suivre les ventes et l’entretien.”

Sergio se mobilisa pour favoriser l’expansion de l’entreprise en modernisant constamment les produits qui, grâce au savoir-faire, se transformaient rapidement en technologie et en électronique. Il se rappelle qu’en 1948, à l’occasion de son voyage de noces en France « Arrivés à Béthune, nous fûmes reçus par Monsieur et Madame AUTREBON, propriétaires de l’AEQUITAS, Manufacture d’Horlogerie, qui produisait des bascules automatiques. (…) Les propriétaires me jugèrent apte à représenter leur entreprise en Italie, et ils me firent visiter l’usine et le bureau d’études où un Professeur accompli de Physique, de l’Université de la Sorbonne, mettait en pratique ses études sur la transmission d’impulsions de matériaux soumis à une traction. Il s’agissait d’études portant sur les cellules de charge qui, plusieurs années plus tard, eurent un usage pratique dans les systèmes de pesage. »
Sergio dirigea l’entreprise pendant de nombreuses années, en se consacrant à l’achat d’une zone constructible et à la construction d’un grand bâtiment dans lequel développer la marque. Dans les années soixante-dix, les enfants de Sergio, Andréa et Giuseppe, entrèrent dans l’entreprise, en divisant l’entreprise en deux secteurs, celui du pesage et celui de la réfrigération.
Maintenant, nous sommes arrivés à l’histoire récente.
Dans le domaine du pesage, suite à la scission « Andréa a continué à travailler dans le secteur du pesage industriel, en apportant innovation et modernisation aux systèmes. Actuellement, il se consacre en particulier au secteur de l’écologie en y développant des technologies et des innovations continues. ».
En lisant notre histoire, vous comprendrez l’engagement et la responsabilité que l’entreprise BARON accorde à sa profession.
De la balance aux systèmes de pesage informatisés, en passant par le pèse chars et les dispositifs embarqués, ce sont cent cinquante ans d’engagement et de tradition. En parcourant l’histoire d’Italie et l’évolution de l’industrie nationale, en accompagnant la transformation du savoir-faire en technologie, quatre générations de BARON ont conduit leur entreprise à être ce qu’elle est aujourd’hui : une marque solide et respectée par le marché, synonyme de fiabilité et d’innovation.

BARON, une histoire longue de cent cinquante ans.